Leipzig : mythes, lectures et relectures d’une bataille napoléonienne en France et en Allemagne (1813-1871)

Modalités de consultation de la thèse

tous droits réservés

thèse d’École des chartes

Auteur

Directeur de thèse

Date de publication

2010

Importance matérielle

2 vol. (424 p.) ; 30 cm

Provenance

Cote

AB XXVIII 1523

Langue

Français

Sujet

Résumé

La bataille de Leipzig dura trois jours entre les 16 et 19 octobre 1813, elle fut l'une des plus importantes confrontations de la période napoléonienne. La défaite de Napoléon entraîna la fin du régime impérial. Pourtant en France, Leipzig est restée largement éclipsée par Waterloo et n'est qu'assez rarement évoquée en tant qu'échec définitif du grand homme. Ce travail s'est appuyé sur des mémoires de soldats, des récits contemporains de la bataille et des ouvrages historiques. Il a cherché à mettre en exergue la manière dont cette défaite a été intégrée au sein de la légende napoléonienne en construction en France entre 1813 et 1871. Cette bataille fut aussi une victoire qui marqua profondément l'histoire allemande, elle fut en effet considérée comme l'événement qui aurait permis le véritable éveil de la nation allemande, ces aspects ont également été examinés à travers l'étude de journaux, de mémoires ou de récits d'historiens allemands publiés entre 1813 et 1871 dans le cadre de la construction d'un État regroupant l'ensemble des Allemands. Cette étude croisée d'une bataille napoléonienne a mis en valeur le caractère européen que la légende napoléonienne a pu acquérir mais aussi les lectures et relectures auxquelles un événement aussi complexe qu'une bataille a pu être soumis.

Couverture temporelle

1813 - 1871

Source