La place du manuscrit Plut. 32 sin. IV de la Biblioteca Medicea Laurenziana dans la tradition du De Sanctis de Jacques de Voragine

Modalités de consultation de la thèse

tous droits réservés

thèse d’École des chartes

Auteur

Directeur de thèse

Date de soutenance

2008

Description matérielle

2 vol. (729 p.) ; 30 cm

Lieu de conservation

Cote

AB XXVIII 1471

Langue

Français

Mots-clés

Résumé

Jacques de Voragine, dominicain du 13e siècle, a écrit de nombreux textes dont la Légende dorée et les sermons De Sanctis. Le manuscrit Plut 32 sin 4 de la bibliothèque Laurentienne à Florence contient une version de cette œuvre plus longue que celle connue jusqu'alors. Jacques de Voragine a justement laissé entendre dans la Chronique de Gênes qu'il en avait écrit deux versions : le manuscrit de Florence est-il un témoin de la seconde, inconnue jusque là ? Après l'analyse codicologique de l'exemplaire, la thèse rapproche les deux traditions et met en évidence les similitudes structurelles du recueil et des textes. En outre, le style des phrases et la construction des sermons ont beaucoup de points communs avec les autres œuvres de Jacques de Voragine. S'il en est bien l'auteur, et après comparaison avec l'ensemble des textes qui lui sont attribués, il semble que cette version ait été composée après la courte, par ajout de nouvelles idées et remodelage de sermons. Cette conclusion est confirmée par la découverte d'autres témoins lacunaires de la version longue non étudiés en détail dans cette thèse. Cette analyse est suivie d'une édition partielle de sermons.

Couverture temporelle

1200 - 1299

Source

Position de thèse