« Curieux idolâtres et acheteurs de statues ». Le marché de la sculpture sous la Révolution et l’Empire à Paris

Thèse non numérisée : demander une autorisation de consultation du format physique aux Archives nationales

thèse d’École des chartes

Auteur

Directeur de thèse

Date de publication

2008

Importance matérielle

2 vol. (713 p.) ; 30 cm

Localisation

Cote

AB XXVIII 1451

Langue

Français

Sujet

Résumé

L histoire du marché de l art a fait l objet d un renouveau d intérêt de la part des historiens de l art depuis la parution des ouvrages fondateurs de Francis Haskell et d Antoine Schnapper. Le but de cette thèse était d envisager le marché de l art dans le domaine de la sculpture à Paris sous la Révolution et l Empire (1780-1820) : il s agissait d étudier les ventes et les achats de sculptures dans la capitale à une période de bouleversements politiques et d évolution des modes, des goûts et des savoirs. En étudiant de façon séparée le marché de la fin de l Ancien Régime, puis le marché de la période révolutionnaire et impériale, l accent a été mis sur les sculptures dispersées lors des ventes aux enchères, dont le contenu est bien connu grâce aux nombreux catalogues de ventes répertoriés pour la période, sur les collections de sculptures saisies à la Révolution par les Commissions révolutionnaires et sur la façon dont elles ont été redistribuées entre les musées et le marché de l art, et enfin sur quelques personnalités d amateurs de sculpture redécouverts à la faveur des catalogues et des inventaires.

Couverture temporelle

1789 - 1815

Source