La vie des monuments de l’État. Histoire administrative et patrimoniale de la Caisse nationale des monuments historiques(1912-1978)

Thèse non numérisée : demander une autorisation de consultation du format physique aux Archives nationales

thèse d’École des chartes

Auteur

Directeur de thèse

Date de soutenance

2008

Description matérielle

2 vol. (654 p.) ; 30 cm

Lieu de conservation

Cote

AB XXVIII 1450

Langue

Français

Mots-clés

Résumé

La Caisse nationale des monuments historiques fut créée en 1914 dans le climat de crise qui, pour le service des Monuments historiques, a suivi la Séparation de l’Église et de l’État, afin d’apporter compléments de ressources et souplesse budgétaire grâce à la formule en vogue de l’établissement public ; elle a connu de multiples transformations au fil des décennies. Imaginée à l’origine pour recevoir dons, legs, et ressources fiscales, la Caisse a finalement été alimentée par les droits d’entrée instaurés dans les monuments historiques après la guerre, et à partir de la fin des années 1920, par le développement d’une activité commerciale. Bas de laine discret de la direction des Beaux-Arts durant l’Entre-deux-guerres, la Caisse fait valoir à partir de Vichy les enjeux du développement touristique des monuments historiques, et l’édition de la revue Les Monuments historiques de la France illustre ce dynamisme nouveau. Après la création du ministère des Affaires culturelles, une réforme importante fait de l’établissement public en 1965 un organisme d’exploitation des monuments historiques aux attributions élargies, cherchant à rendre la vie aux vieilles pierres. La machine administrative se met en place progressivement, les rapports à la tutelle parfois tendus illustrent les enjeux nouveaux de l’action de la Caisse. L’analyse porte sur les hommes, les procédures, les moyens, les résultats, dans une perspective d’histoire administrative et patrimoniale. Le dernier chapitre s’attache à la question des domaines et châteaux possédés en propre par l’établissement public

Couverture temporelle

1912 - 1978

Source

Position de thèse