Être professeur sous la Troisième République. Les enseignants du lycée de Rennes entre 1870 et 1914. Étude prosopographique

Modalités de consultation de la thèse

tous droits réservés

thèse d’École des chartes

Auteur

Directeur de thèse

Date de soutenance

2016

Description matérielle

2 vol. (257, 86 p.) : ill. ; 30 cm

Lieu de conservation

Cote

AB XXVIII 1666

Langue

Français

Mots-clés

Résumé

À partir de l’étude prosopographique des professeurs ayant enseigné au lycée de Rennes entre 1870 et 1914, ce travail a pour objet de mettre en lumière les conséquences des réformes républicaines sur les carrières professorales. L’analyse sérielle de leurs dossiers de carrière a permis d’évaluer les améliorations de leur niveau de vie, les transformations des modalités d’accès et de formation au professorat mais aussi de mettre en évidence la démocratisation du recrutement, l’importance de la mobilité géographique et les possibilités croissantes d’avancement des professeurs. Si leurs conditions de vie s’améliorent de manière générale, la sortie du professorat «par le haut» demeure limitée au passage dans l’administration - en devenant inspecteur d’académie, proviseur ou censeur - et dans l’enseignement supérieur récemment rénové. Une étude précise des rapports d’inspection et de la correspondance présente dans les dossiers a révélé l’accroissement de l’emprise de l’administration sur des professeurs inspectés et évalués selon des règles de mieux en mieux définies, phénomène accepté par lesdits professeurs, conscients de l’efficacité de l’évaluation quant à leurs propres compétences.

Couverture temporelle

1870-1914

Source

Autre version

Position de thèse